La grande importances des petites différences: polyester ou viscose?

Les leaders sur le marché des fils à broder offrent aujourd'hui des fils en viscose et en polyester d'une très haute qualité et dans un choix presque illimité de coloris. Dans la plupart des cas, les domaines d'application des deux groupes de fils coincident. Il n'y a donc pas de réponse universelle à la question "Polyester ou viscose?" Par contre, il faut se poser la question suivante: Quel type de fil convient le mieux à l'usage spécifique et aux exigences de qualité individuelles?

A vrai dire, cet article porte sur des finesses, mais  en fait, fils à broder et broderies ne sont-ils pas synonymes de finesse en soi? Il faut donc accorder une grande importance aux petits détails, c.-à.-d. aux différents aspects qui distinguent les fils à broder viscose des fils à broder polyester.

Des différences que le consomateur perçoit
Prenons un exemple du quotidien: un produit textile de haute qualité qui devra s'identifier par sa marque apposée sous forme de broderie et sera ennobli par un appliqué de nature très élaborée. Dans un tel cas, la qualité de la marque et la qualité de la broderie forment une symbiose pour devenir synonymes du produit - les mauvaises langues diront même que ce n'est que la marque qui fait du textile un produit de qualité. Il n'en reste pas moins que les défauts de broderie risquent d'être vus comme un indice de mauvaise qualité par le client.

En comparant la viscose au polyester, le client perçoit des différences de qualité à plusieurs niveaux.  L'aspect visuel d'abord: le brillant et l'éclat naturel de la viscose contrastent avec le brillant plus artificiel du polyester. Cette impression se renforce au contact direct avec la peau. La viscose est douce et soyeuse au toucher tandis que le polyester apparaît nettement plus dur - une différence qui peut jouer un rôle décisif dans l'aspect confort et bien-être d'un vêtement.

Des avantages qui se font remarquer à la production…
Faisons marche-arrière et revenons du produit final à la production: Même ici, il y a des différences subtiles mais significatives. Le fil en viscose garantit une très haute vitesse de passage sur la machine, le risque d'un casse fil est presque banni, les résidus sont minimaux et les broderies sont précises jusque dans les détails. A tous ces égards, le fil en polyester s'avère nettement inférieur à celui en viscose, même si la qualité des fils en polyester s'est beaucoup améliorée ces dernières années. Reste l'argument habituel des défenseurs du polyester, sa plus haute résistance: Les fils en viscose de haute qualité comme ceux de la gamme CLASSIC de MADEIRA se lavent et s'entretiennent sans problème. Les broderies en fil viscose de MADEIRA peuvent se laver à 95°C avec toute lessive courante et sont même plus résistantes que les fils en laine ou en coton. Seules exceptions: Pour les procédés tels que le blanchissage, le traitement au chlore ou le stone-wash, nous vous recommandons impérativement d'utiliser des fils polyester.
 
Aussi bien que nécessaire? Ou aussi bien que possible?
En comparant ces deux types de fils, on constate des différences au niveau de la matière, de l'usage et de l'aspect visuel, des caractéristiques qu'il faudra prendre en compte au moment de choisir le produit.

Résultat de notre comparaison: Aucun des deux fils ne peut pleinement se substituer à l'autre. C'est toujours l'usage spécifique qui décide, mais surtout les exigences de qualité. Si le polyester convainc par sa robustesse, la viscose - que l'on nomme non sans raison "soie artificielle" - séduit par un brillant et un naturel qui restent inégalés.

Au delà de tous les pour et les contre, les décideurs en matière de prodution ne doivent jamais oublier une chose: La broderie est une forme très subtile de décoration et d'ennoblissement textile de très haute qualité. En optant pour le polyester - qui, en fin de compte, ne coûte pas beacoup moins cher - on doit s'attendre à des pertes de qualité considérables au niveau de l'optique, du toucher et des options de finition. Cela correspond-il encore à la philosophie d'un "ennoblissement"? C'est au consomateur d'en décider.